Actus

LUCAS SERME : « LA DÉFAITE A ÉTÉ UN COUP DE MASSUE »

Lucas Serme a vécu sur le banc la cruelle défaite des Bleus hier soir contre Hong Kong. Aujourd'hui, il avait pour mission de mettre son équipe sur les bons rails contre l’Écosse. Mission dont il s'est acquittée avec succès contre Douglas Kempsell, avant que Grégory Gaultier ne scelle le sort de la rencontre. Les Français joueront donc la cinquième place demain. Entretien avec le numéro 4 français.

Propos recueillis par Jérôme Elhaïk

Photos de Philippe Rochais

J.E. : Lucas, on va remuer un peu le couteau dans la plaie. Racontes-nous ce que vous avez fait depuis hier soir …

L.S. : Je ne vais pas cacher que ça a été très dur. L'ambiance était super entre nous depuis le début et on a pris un vrai coup de massue avec cette défaite. Au début, personne ne parlait, puis on a commencé à échanger sur ce qui s'était passé. Chacun a pu donner son ressenti et ça nous a fait du bien.

Lucas Serme 1

 Lucas Serme est toujours invaincu dans ce championnat avec 3 victoires en 3 matches 

J.E. : Ça a du être compliqué de vous remotiver ce matin …

L.S. : Oui, d'autant qu'on a fini très tard hier. Cette élimination est vraiment dure à encaisser. Cela fait deux ans qu'on se prépare pour ce championnat du monde par équipe, et je pense qu'on avait l'équipe pour aller au bout. Mais les autres s'entraînent très dur aussi et ont des ambitions élevées, comme on a pu le voir avec l'équipe de Hong Kong hier.

"On a pu échanger un peu sur ce qui s'est passé, ça nous a fait du bien"

J.E. : Revenons plus spécifiquement sur les matches, comment tu expliques cette défaite ?

L.S. : De mon point de vue, qui n'engage que moi, je trouve que tous les joueurs étaient stressés hier soir, y compris ceux de Hong Kong. Par exemple, Max Lee ne bougeait pas très bien contre Greg (Gaultier), qui lui a été solide et a fait le boulot. Peut-être que le seul qui a joué libéré, c'est Yip, qui a fait un gros match avec très peu de fautes. Mathieu (Castagnet) de son côté était tétanisé en début de match, et même s'il s'est un peu libéré par la suite, ça n'a pas suffi. Concernant le match entre Greg (Marche) et Au, les deux n'ont pas joué leur meilleur squash, et ça s'est joué à celui qui était le moins tendu des deux. Hélas, ça n'a pas tourné de notre côté …

Castagnet Yip

 Selon Lucas, Tsz Fung Yip a été l'un de celui qui a le mieux géré la pression hier soir

J.E. : Le stress que tu évoques, est-ce que selon toi c'est dû au fait que les joueurs de squash ne sont pas habitués à jouer devant autant de monde ?

L.S. : Je ne pense pas, ça peut arriver à n'importe quel athlète de subir la pression d'un événement.

J.E. : Est-ce qu'on est moins touché par la défaite quand on ne joue pas ?

L.S. : C'est un rôle assez paradoxal. D'un côté c'est plus facile car je n'ai pas la pression de devoir apporter un point à mon équipe, mais de l'autre je n'ai pas l'occasion d'aller sur le court pour défendre mes chances.

Serme Ramy

 Lucas Serme a participé à une séance d'autographes avec la star Egyptienne Ramy Ashour juste avant la rencontre France - Hong Kong hier soir

J.E. : Aller chercher la cinquième place, est-ce que c'est un objectif pour vous ?

L.S. : A chaud, on s'est dit « on s'en fout, » ça ne change rien d'être cinquièmes ou huitièmes. Mais finalement en en parlant ensemble, on a réussi à se motiver et à se dire que c'était important.

J.E. : Un petit mot sur ton match ce matin et ta victoire 3-0 contre Douglas Kempsell, tu l'as plutôt bien géré étant donné le contexte.

L.S. : Oui ça a été, et pourtant c'était vraiment difficile d'aborder ce match. Mais je suis là pour apporter ma pierre à l'édifice et prouver que j'ai ma place dans cette équipe. Je ne suis pas simplement le gars qui encourage ses équipiers sur le banc (rires) !

"J'essaie de prouver que j'ai ma place dans cette équipe"

J.E. : Je suppose que tu ne penses pas trop à ça, mais un petit pronostic pour le reste de la compétition ?

L.S. : Ça va être intéressant de voir ce que fait Hong Kong contre l’Égypte, d'autant qu'ils vont jouer totalement libérés. Ils ont prouvé récemment qu'ils pouvaient battre des joueurs Égyptiens, à l'image de Leo Au contre Ashour à Hong Kong, sans oublier que Max Lee a failli battre Mohamed El Shorbagy. Mais c'est sûr que pour avoir la moindre chance, ils vont devoir évoluer à un niveau extraordinaire. Même si tout le monde voit l’Égypte aller au bout, il ne faut pas oublier les Anglais, ils ont tellement d'expérience.

J.E. : Le fait que ce soit la première fois que l'équipe de France ne soit pas en demi-finale depuis 2001, vous y pensez ?

L.S. : C'est surtout dur pour Greg (Gaultier) de jouer les places 5-8, ça faisait tellement d'années qu'il disputait les demi-finales. Moi c'est un peu différent car c'est ma première participation, mais d'un autre côté ça me fait « chier » (sic) car je vais devoir attendre deux ans avant d'avoir la possibilité de remporter une médaille.

France

 Lucas Serme pense que l'équipe de France n'est pas arrivée au bout de son histoire

J.E. : C'est un peu pessimiste de parler comme ça, mais est-ce peut-être la fin de l'histoire pour cette équipe de France ?

L.S. : C'est difficile à dire. Greg (Gaultier) évolue encore à un tel niveau à 34 ans, on ne sait pas quand il va arrêter. Quant à Mathieu, j'ai vraiment envie de croire qu'il va revenir à son meilleur niveau après toutes les blessures qu'il a eues. Pour ce qui est de Greg (Marche) et moi, on a quand même encore de belles années devant nous (rires) !

J.E. : Tu seras sans doute amené à devenir le leader de cette équipe un jour, est-ce que tu y penses ?

L.S. : Pas encore c'est un peu tôt. Mais le moment venu, c'est un rôle que je serai prêt à assumer. Et il y a pas mal de jeunes qui arrivent derrière, d'ailleurs quelques uns ont disputé des tournois sur le circuit pendant le championnat du monde et ont eu de bons résultats. Donc on va dire que malgré la déception d'hier, l'avenir est bleu ...


← Retour

N'attendez plus,
achetez en ligne vos places !

J'achète !

Participez au championnat du monde en tant que bénévole

Participez !