Actus

ENTRÉE RÉUSSIE POUR LES BLEUS

Malgré la belle résistance d'une valeureuse équipe d'Irlande, l'équipe de France a réussi ses débuts au championnat du monde par équipe lundi soir à Marseille.

Article de Jérôme Elhaïk

Photos Philippe Rochais

France Irlande

Entrée en matière réussie pour les Bleus, mais les Irlandais - têtes de série 20 - ont vendu chèrement leur peau et joué à un niveau largement supérieur à leur classement mondial. Dans le match des numéros 3, Sean Conroy a mené la vie dure à Lucas Serme pendant 2 jeux avant que le Français ne prenne le dessus. Ce dernier a disputé le premier match de sa carrière au championnat du monde par équipe, alors que Mathieu Castagnet avait été laissé au repos ce soir par l'entraîneur national Renan Lavigne. Scénario à peu près similaire dans le match suivant où Brian Byrne (33 ans) parvient à arracher le deuxième jeu au tie-break, avant que Geégoire Marche n'impose son rythme, trop élevé pour l'Irlandais. À 2-0, le sort de la rencontre était donc scellé, et Grégory Gaultier a géré son entrée dans la compétition dans un match sans enjeu, avec une victoire 3 jeux à 0 contre son homologue Irlandais Arthur Gaskin. Les Bleus prennent la tête de leur groupe et auront l'occasion de valider leur ticket pour les huitièmes de finale demain contre le Canada (19 heures).

Retour sur la rencontre avec le coach des Bleus Renan Lavigne

« L'équipe Irlandaise a livré un beau combat. Ils ont un jour de repos demain (NDLR : mardi) et ont donc utilisé leurs trois meilleurs joueurs qui ont donné tout ce qu'ils avaient. Mais on s'y attendait, et on en avait besoin pour bien rentrer dans la compétition. Jouer le soir n'est pas idéal pour les joueurs, surtout qu'il faisait assez froid dans la salle. On avait insisté là-dessus pendant la préparation et pendant l'échauffement, sur l'importance de commencer prudemment et d'éviter les blessures. Concernant Lucas, le fait que ce soit son premier match au championnat du monde par équipe n'a pas d'importance car il a énormément d'expérience. Ses difficultés en début de match sont davantage liées aux conditions, de plus c'est un garçon très relax qui n'a pas tendance à stresser sur le court. Demain on joue le Canada, une équipe qui sur le papier est censée être plus forte que l'Irlande, donc on ne les prendra pas du tout à la légère. Jouer à domicile ne nous met en aucun cas de pression supplémentaire, en réalité on est très détendus. C'est un tournoi comme les autres, les gars sont très proches et ont l'habitude de s'encourager sur le circuit. En outre, ils ont leurs propres routines et savent comment se préparer. Ce serait évidemment fabuleux pour cette génération de remporter le titre, mais c'est trop tôt pour y penser. Nous sommes conscients que cette compétition est importante dans le cadre de la candidature olympique, d'autant que la Ministre des Sports sera présente vendredi. Tous les regards sont braqués sur nous… »

France Irlande


← Retour

N'attendez plus,
achetez en ligne vos places !

J'achète !

Participez au championnat du monde en tant que bénévole

Participez !