Actus

FOCUS SUR FRANCE - PAYS DE GALLES

Après avoir franchi sans encombre sa poule, l'équipe de France entame la phase éliminatoire ce soir à la Salle Vallier : les Bleus affrontent le Pays de Galles en huitièmes de finale. Présentation.

Article de Jérôme Elhaïk

Photos de Nathalie Goossens et Philippe Rochais

Le contexte

Après un début de tournoi en mode « diesel » contre l'Irlande, l'équipe de France est montée en puissance mardi, ne lâchant aucun jeu contre le Canada. C'est un autre tournoi qui commence désormais avec des matches à élimination directe, et une rencontre par jour jusqu'à dimanche. Ce soir, les Bleus découvriront la Salle Vallier, dont les gradins devraient afficher complet. Ils seront largement favoris contre le Pays de Galles, mais la belle prestation de ces derniers contre l'Australie en poule les incitera à la prudence.

France Irlande

L'adversaire

Le Pays de Galles a connu une période dorée à la fin des années 90, avec des médailles d'argent au championnat par équipe au niveau européen et surtout mondial : en 1999, l'équipe d'Alex Gough et David Evans (membres du top 5 mondial), terrasse les Anglais et se qualifient pour la finale au Caire (ils s'inclineront ensuite contre l’Égypte). Les choses se sont compliquées avec la retraite de ses deux fers de lance, et les Gallois sont même sortis du top 4 européen depuis le début des années 2010. Mais l'émergence d'une nouvelle génération leur a permis d'enclencher une dynamique positive, à l'image de leur numéro 1 Joel Makin : encore au-delà de la 100ème place fin 2015, ce joueur de 23 ans, au physique impressionnant, est aujourd'hui 42ème mondial. Avec les quatre mêmes joueurs, les Gallois ont remporté la 2ème division du championnat d'Europe par équipes au printemps dernier.

Joel Makin

Tête de série 13 de la compétition, le Pays de Galles a tenu son rang en battant la République Tchèque, et en se qualifiant pour le top 16. Mais les hommes de David Evans avaient surtout fait belle impression contre l'Australie, Joel Makin et Peter Creed ayant bien bousculé des adversaires largement mieux classés (Cameron Pilley et Ryan Cuskelly).

L'avis des entraîneurs

« Le Pays de Galles est un grand pays de squash, ils ont notamment été finalistes en 1999, » déclare Renan Lavigne. « C'est une jeune équipe, avec notamment leur numéro 1 Joel Makin qui est un joueur en pleine progression, et qui n'a peur de rien. Et leur numéro 2 Peter Creed est un joueur fantasque. Après c'est sûr qu'il y a un écart assez important entre ces deux joueurs et les autres. » Le clin d’œil, c'est que l'entraîneur Français est de la même génération que son homologue Gallois David Evans, qu'il a affronté à de nombreuses reprises, notamment en sélection. « Il était très fort au niveau des fixations, donc il m'a pris à contre-pied quelques fois, » nous a confié Lavigne, le sourire aux lèvres.

De son côté, Evans est « satisfait d'être présent en huitièmes de finale, c'était notre objectif initial. C'est un autre tournoi qui commence maintenant. Nous sommes très contents de jouer contre la France, c'est une belle opportunité pour mes joueurs de montrer de quoi ils sont capables, contre des joueurs de top niveau. »

L'historique

Le dernier affrontement entre les deux équipes remonte au championnat d'Europe par équipe 2010, et la France s'était imposée 4-0. Lavigne avait d'ailleurs battu Evans, et on retrouvait également Gaultier, Castagnet er Marche côté Français, ainsi que Peter Creed chez les Gallois.

LA SUITE ...

Depuis le tirage au sort qui a lieu hier soir, la France sait ce qu'il attend pour la suite de la compétition : en cas de victoire ce soir, les Bleus affronteront le vainqueur de la rencontre Hong Kong - Etats-Unis, dont les Asiatiques sont nettement favoris. Avec ensuite la perspective de retrouver l'Egypte en demi-finale samedi soir ...


← Retour

N'attendez plus,
achetez en ligne vos places !

J'achète !

Participez au championnat du monde en tant que bénévole

Participez !